logo-assoc
Cuirassé rapide classe Iowa
Cuirasse rapide classe Iowa
Profil :
navire
équipage :1921 hommes
Tonnage :48110 tonnes
Longueur :270 mètres
Résistance IG :Très importante
Blindage IG :Très important
Autonomie IG :Très importante
Vitesse :33 Knt
Vitesse IG :Moyenne
Armes principales :9 Canon de 406mm
Armes secondaires :20 Canon de 127mm
Armes AA :80 Canon de 40mm AA
Tubes lances torpilles :0
Armes ASM :0
Mines :0
Aviation embarquée :3 Hydravions

Cette classe devait compter au départ 6 navires. Les USS Iowa, New Jersey, Wisconsin, Missouri, Illinois et Kentucky. Les deux derniers furent finalement annulés avec la fin du conflit. Il furent construits sur le modèle du super cuirassé dans la même optique que les Bismarck et Yamato. Plus puissants que le premier et un peu moins que le second, ils devaient allier puissance, vitesse et blindage. Ainsi, après la classe Washington (à ne pas confondre avec le traité) et la classe South Dakota, on arriva à un navire de 270m de long du jamais vu pour un cuirassé, un armement comprenant 3 tourelles triples de 406mm. Sa longueur permettait en outre de garantir une place suffisante pour la propulsion, il était capable d'atteindre une vitesse d'un peu plus de 30 nœuds malgré ses 57.000 tonneaux à pleine charge. On peut dès lors le classer comme cuirassé rapide ce qui lui permit d'être incorporé dans les Task Forces de porte-avions.
On les retrouva dans toutes les grandes batailles du Pacifique à partir de 1943. Au contraire de la majorité des navires US, la fin de la guerre ne sonna pas le glas de cette classe. Alors que la majorité des navires furent démolis ou vendus dans les années 1950 et 1960, les Iowa participèrent à la guerre de Corée et furent ensuite mis en réserve.

Il y a peu, leur derniers représentants sont revenus dans le service actif permettant à l'US NAVY d'être la seule flotte disposant encore de cuirassés. Bien que considérés comme dépassés, il s'est avéré que la portée effective des 406mm (40km) pouvait surpasser ou tout du moins égaler nombre de missiles mer-mer. De plus, leur conception leur permet de résister à de nombreux tirs de riposte. Le seul danger pour ces bâtiments réside dans les croiseurs lances missile classe Kirov. Afin de régler ce problème, une nouvelle modernisation est prévue: la tourelle arrière de 406mm va faire place à un lanceur multiple de missiles. La modernisation de l'équipement radar et de la DCA est déjà en cours.