logo-assoc
Croiseur classe New Orleans
Croiseur classe New Orleans
Profil :
navire
équipage :868 hommes
Tonnage :10136 tonnes
Longueur :179 mètres
Résistance IG :Importante
Blindage IG :Moyen
Autonomie IG :Très importante
Vitesse :33 Knt
Vitesse IG :Rapide
Armes principales :9 Canon de 203mm
Armes secondaires :8 Canon de 127mm
Armes AA :24 Canon de 40mm AA
Tubes lances torpilles :0
Armes ASM :0
Mines :0
Aviation embarquée :4 Hydravions

Les New-Orléans furent de très bons croiseurs, construits dans les limites des traités navals quelques années avant le début du conflit. Une attention particulière fut apportée à leur protection, le blindage fut renforcé ainsi que l'armement anti-aérien. Un système de propulsion amélioré leur conférait une vitesse honorable de près de 33 nœuds.
Excepté le Tuscaloosa qui servit dans l'Atlantique jusque 1945, les autres étaient tous présents dans le Pacifique.
A Savo, la première grande bataille de Guadalcanal fut fatale à trois d'entre eux. Le Vincennes, l'Astoria et le Quincy furent victimes de la flotte du vice-Amiral Mikawa qui mit en déroute la flotte alliée procédant aux opérations de débarquement à Guadalcanal. Les japonais se retirèrent immédiatement après l'affrontement, commettant l'erreur de ne pas anéantir les navires de débarquement.
Les San Francisco, Minneapolis, et le New-Orléans survécurent au conflit après avoir avoir participé à presque toutes les opérations du Pacifique. Ils furent ferraillés à la fin des années 1950.