logo-assoc
HISTORIQUE
UNITED STATES NAVY
1er drapeau de la Navy
1er Drapeau de la Navy réalisé en 1775
Afin de faire face aux débarquements des troupes britanniques, l’assemblée coloniale de Rhode Island décide, le 12 juin 1775, de créer la Continental Navy. Le 13 octobre 1775, le Congrès des États-Unis charge un Comité de la Marine, précurseur du futur ministère, de créer une flotte de guerre pour les treize colonies. Peu après, il voit ses attributions étendues à l’ensemble des affaires maritimes. Mais faute de temps, il choisit d'armer les bateaux de commerce, pour constituer finalement une flotte corsaire. Les corsaires américains ont aussi mené une efficace guerre de course. Au total, environ 65 navires (neufs, convertis ou capturés) servirent sous les couleurs américaines et 11 survécurent à cette guerre.

Durant la guerre de sécession, on vit les premiers combats de cuirassés et l'utilisation de sous-marins par la Confederate States Navy qui bien qu'étant extrêmement dangereux pour leur propre équipage, coulèrent ou endommagèrent 28 navires fédéraux. L'US Navy captura 1 551 bâtiments de commerce et en détruisit 355 durant cette guerre.

USS Florida 1913
L'USS Florida en 1913

Après l'entrée en guerre des États-Unis d'Amérique dans la Première Guerre mondiale, en 1917 la marine américaine participa très vite à la lutte anti-sous-marine et à la protection des convois lors de la bataille de l’Atlantique. Il fut décidé qu'elle défendrait et patrouillerait dans l'hémisphère occidental, tandis que la Royal Navy continuerait son action anti-sous-marine autour des îles britanniques avec l'aide que pourrait lui fournir l'US Navy. Celle-ci ne se fit pas attendre : 6 destroyers gagnèrent Cobh (alors Queenstown) en Irlande dès le 4 mai 1917. Le 5 juillet, il y avait 35 destroyers américains dans cette base. À la fin de la guerre, 383 bâtiments de guerre américains se trouvaient en Europe et la flotte compta plus de 2 000 navires et 533 000 officiers et matelots. On stoppa dès le mois de mai 1917 un programme de construction de navire de ligne lancé en 1916 pour construire en priorité 250 destroyers et 400 chasseurs de sous-marins.

Depuis 1922, la plus grande partie de la flotte se trouve dans l'océan Pacifique, une grande partie de la flotte issue de la Grande Guerre est désarmée.
En 1933, avec l'élection de Franklin Delano Roosevelt à la présidence des États-Unis, un net redressement apparaît. Son but est de porter la flotte au niveau autorisé par le traité de Washington de 1922 dont elle est loin. En décembre de cette année, elle se composait en effet de 372 navires, déplaçant 1 038 660 tonnes, soit 150 000 tonnes sous les limitations du traité. On note entre 1934 et 1939 un accroissement notable, surtout en ce qui concerne les croiseurs et les destroyers.

Avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale qui avait vu l'Allemagne dominer l'Europe continentale et l'impérialisme japonais devenir de plus en plus actif en Asie et dans le Pacifique des mesures visant à aider le Royaume-Uni sont prises, tout en restant neutre. En échange de la cession à bail de bases dans les Caraïbes et au Canada, la Royal Navy reçoit 50 destroyers américains construit entre 1917 et 1920 connut sous le nom de classe Town; la zone de neutralité sous la protection des États-Unis inaugurée en 1939 est portée au 26e méridien. Elle oblige les U-Boots à limiter leurs attaques dans la partie orientale de l'Atlantique. En marge du prêt-bail, le Groenland est placé le 10 avril 1941 sous protection américaine et le 7 juillet, des troupes américaines prennent la relève des forces britanniques en Islande. D'avril à juin 1941, trois cuirassés, un porte-avions, quatre croiseurs et deux flottilles de destroyers sont transféré du Pacifique à l'Atlantique (soit 20 % de la flotte du Pacifique). En septembre 1941, un pas supplémentaire de la plus haute importance est franchi. Des navires de l'US Navy participent à l'escorte des convois dans l'Atlantique nord et entre dans la seconde bataille de l'Atlantique.

pearl-harbor
Attaque de Pearl-Harbor

Mais lors de l'attaque sur Pearl Harbor, la Marine n'avait toujours que 6 porte-avions opérationnels (8 tout compris au 31 décembre 1941 avec le CV-1 Langley comme transport d'avions) et engagea les campagnes du Pacifique contre la marine impériale japonaise avec un handicap certain. Les cuirassés de la Flotte du Pacifique étant coulés ou très sérieusement endommagés, l'US Navy dut concevoir une stratégie originale avec les moyens qui restaient à sa disposition. Le «Silent Service», le service silencieux des sous-marins américains, dont la tactique reposait sur la discrétion, et qui eurent à déplorer la perte de 52 unités ont eu un rôle important et assez méconnu en étranglant l'économie japonaise. Ils intervinrent dès le début des opérations, alors que les Japonais étaient les maîtres du Pacifique. De concert avec les sous-marins britanniques et néerlandais, les 289 sous-marins américains coulèrent 1 178 navires marchands soit 4 800 000 tonnes et 201 bâtiments de guerre (dont 8 porte-avions, 15 croiseurs, 45 destroyers, 25 sous-marins) pour la perte de 52 unités. Ainsi la flotte marchande de l'empire du Japon qui était de six millions de tonneaux en 1941 était réduite à 312 000 tonneaux à la capitulation en 1945. La puissance industrielle des États-Unis se fait sentir massivement en 1943. Au total, la marine met en service 10 cuirassés rapides, 17 porte-avions lourd de classe Essex, 9 porte-avions légers de classe Independance, 74 porte-avions d'escorte et elle affiche une supériorité quasi absolue dans le domaine des bâtiments de débarquement, du train d'escadre ou du génie avec les Seabees.

Le 2 septembre 1945, l'US Navy avec 70 % du tonnage mondial dispose de 95 porte-avions et de plus de 41 000 avions, ce fut le summum de sa puissance. Au total, les pertes se sont élevées à 36 950 marins et 19 733 Marines tués et 37 778 marins et 68 207 Marines blessés. Au moins 401 navires de l'US Navy de tout type furent détruits durant ce conflit dont 11 porte-avions, 3 navires de ligne, 10 croiseurs dont 7 croiseurs lourds, 80 destroyers, 13 escorteurs, 52 sous-marins, 37 chasseurs de mines coulés auquel il faut rajouter la perte de 16 512 avions détruits.

________________________________________________________________
Sources :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/United_States_Navy


Nous remercions une fois encore, tous ceux qui ont contribué à ces pages pour en faire, nous l'espérons, une simulation passionnée et passionnante.