a Encyclopédie Das Boot - liste des avions
Liste des navires Liste des avions Liste des ports Nomenclatures navales
Historique des nations Cartes et convois Glossaire des regles Affiches de propagandes
Hall of fame
LISTE DES AVIONS EMBARQUES
Appareils de l'United States Navy Appareils de la Royal Navy Appareils de la marine soviétique Appareils des Forces Navales Françaises Libres Appareils du Brésil fanion Appareils de la Kriegsmarine Appareils de la Regia Marina Appareils de la Fortele Navale Romane Appareils de la Dai-Nippon Teikoku Kaigun
Appareils de la France Libre
TypeClasseNoteProfil
ChasseurF4F-4 WildcatDans le cadre d'un réarmement du Béarn, les F4F-4 auraient parfaitement convenu. Moins rapides que les Hellcat et Corsair, ils restent de formidables appareils embarqués capables d'affronter n'importe quels autres chasseurs embarqués.
ChasseurD.37Destinés à remplacer les LGL.32, les D.37 sont les chasseurs embarqués du Béarn au début de la drôle de guerre.
ChasseurLGL.32 Dépassé, d'un concept complètement révolu dès les années 30, le LGL.32 continuera cependant sur le Béarn jusqu'au milieu de la guerre.
Bombardier TorpilleurPL.101Très proche du Blackburn Ripon, le PL101 est une version améliorée des PL.3-7-10. Néanmoins il reste bien en dessous des performances de ses concurrents directs tel le Swordfish anglais. Il est, comme nombre des appareils de l'aéronavale, dépassé dès le début du conflit.
Bombardier TorpilleurLatcore 298AConcept original le 298A a été développé tel un torpilleur/hydravion. Ses performances excellentes pour un hydravion de son époque en font une alternative intéressante
BombardierSBD-5 DauntlessLe Dauntless formidable bombardier embarqué aurait parfaitement remplacé les vieux Vindicators au sein de l'escadre de bombardement du Béarn.
BombardierLoire-Nieurport LN.401/411 Né d'un projet de la marine national pour le Béarn, le LN-401 fût souvent comparé au Ju-87 Stuka, qu il n'égala jamais.
BombardierV156F VindicatorV-156 est la version d'exportation du SB2U américain, il comportait nombre d’avancées récentes en aéronautique. Toutefois, le rythme des progrès était tel qu’il fut dépassé avant d'être engagé en combat. De plus son défaut principal était son extrême lenteur, accentué par la médiocre précision de son piqué.
Appareils de reconnaissanceOS2U-3 KingfisherSi le Béarn avait été réarmé dés 1942, nul doute que le Kingfisher, plus rapide, mieux armé et plus maniable que les hydravions français vétustes les aurait remplacés.
Appareils de reconnaissanceLoire 130MComme beaucoup d’appareils français des années 30, le Loire 130 était relativement laid et semblait désuet, mais il était très efficace dans ces missions, ce qui est le principal.


Haut de page